Tarot_coaching

Le coaching PNL et le tarot comme outil d’ancrage

Tout être humain accompagne à un moment ou à un autre de sa vie, un proche, un.e ami.e, un.e collègue. C’est une forme d’entraide qui est naturelle et nécessaire dans une famille et une communauté. Le coaching est de l’accompagnement, et j’ai choisi d’en faire un métier, car c’est une passion. Puisque je crois que ma tâche sur cette planète est de mettre de la lumière là où l’individu perçoit l’ombre, et bien c’est exactement un des aspects du coaching.

La plupart des coachs se font connaître par leur nom, ce qui en soi est stratégique puisque nous sommes le produit à vendre. Pour ma part, j’ai adopté un nom qui me représente individuellement et professionnellement : Ressources par eLLe. Pourquoi ? Parce que je suis une personne de ressources. Tout au long de ma vie, j’ai appris à les utiliser : aux études, dans mes projets, à travers mes épreuves, lors d’expériences significatives comme la maternité, pour mon travail, etc. Alors, quand est venu le temps de choisir mon nom professionnel en tant que solopreneure, il est apparu comme une évidence. Et j’ai appris plus tard que le mot Ressource, de l’ancien français, signifie Moyen de se relever.

Trouver les ressources en vous

Pour bien des gens, le mot « ressource »fait référence à la disposition de moyens externes, ce qui n’est pas faux. Mais ce qui nous aide également dans la vie est les ressources que nous possédons : nos forces, nos qualités, nos compétences, nos apprentissages, nos talents, nos dons, nos stratégies (truc, outil, moyen), etc.  J’ai la croyance profonde que nous avons les ressources pour nous aider à nous sortir de nos douloureuses expériences de vie. Donc, mon but quand je coache une cliente est de l’amener à en prendre conscience, s’en approprier et les valoriser. Bien entendu, le coaching est beaucoup plus que cela, mais cette partie est capitale.

Le travail du coach en PNL

Oui, vous en avez des ressources, et vous êtes certainement capable d’en nommer, du moins, je l’espère, mais lorsqu’arrive l’épreuve, vous vous retrouvez le nez collé à l’arbre qui cache la forêt. Et Alors, mon travail est de vous aider à prendre du recul, à reconnaître les moyens dont vous disposez, à identifier un objectif concret, et avancer. Je suis donc la coach — eLLe, Line Leblond — PAR laquelle vous allez vous approprier vos RESSOURCES afin que votre chemin soit éclairé, et aller de l’avant.  

L’approche PNL

La vie m’a amené à choisir cette approche par un pur « hasard ». J’ai suivi la formation de base de trois jours et ce fut une révélation, tout résonnait en moi. Alors j’ai poursuivi le parcours pour aller chercher ma certification de coach en programmation neurolinguistique. Avec l’orientation de la PNL, les techniques utilisées — et prouvées scientifiquement — aident la personne à surmonter ses blocages dans le domaine du changement, de la communication, ou de l’apprentissage, et à se mettre en mode solution pour l’atteinte de son objectif. Cette approche se base sur son expérience et la représentation de son monde (ses filtres, ses perceptions). Ainsi, elle apprend à mieux se connaître, à s’affirmer, et reprend le pouvoir sur sa vie.

Changer son mindset

Concrètement, par l’application de ces techniques, j’accompagne la cliente à éduquer son cerveau vers un changement positif. En neurosciences, on parle de routes neuronales : notre cerveau est sollicité à traiter une multitude d’informations. Alors, pour faciliter ce travail, il crée et utilise à répétition « des routes » entre les neurones pour un accès plus rapide à une pensée, un comportement, une croyance. D’ailleurs, vous avez certainement entendu parler du « mindset », état d’esprit ? Et bien c’est tout simplement ça : éduquer votre cerveau à avoir des pensées positives qui engendrent des émotions heureuses. Ceci vous incite à parler positivement et agir en fonction de votre « mindset ». Et c’est ça que j’aime dans le coaching avec l’approche PNL, je vous accompagne vers ce changement d’état.

Le tarot : un outil de plus à mon arc

Il y a quelques années, ma sœur Annie — Tarotsphères — et moi avons découvert que nous avions cet intérêt commun, le tarot. Mais le plus étrange était le jeu que nous utilisions : c’était le même. Pas un jeu familier comme le tarot de Marseille, mais un genre plutôt ésotérique. Nous en avons bien ri. Quelle chance avions-nous de tomber sur le même… 😉. Bref, c’est à partir de ce moment que le tarot a pris plus de place dans ma vie. Alors, à travers les connaissances qu’Annie développait de sa formation de tarologue, j’ai eu le privilège d’être son « cobaye » dans son apprentissage. De plus, j’apprenais en même temps. Le tarot est devenu un outil supplémentaire pour me guider dans les diverses étapes de ma vie. 

50 nuances de PNL

Et maintenant, je l’utilise dans mon travail de coach. Il faut savoir qu’avec l’approche PNL, non seulement je pose des questions, mais j’utilise plus de 50 techniques pour rendre l’expérience créative, enrichissante, et fructueuse. Ainsi, en ajoutant le tarot, c’est beaucoup plus personnalisé, et ça me rend encore plus intuitive dans la démarche.

La préparation de la séance

Avant toute rencontre avec une cliente, il y a une préparation à faire. En effet, que ce soit la 1re ou la 5e séance, je fais ce même rituel : relire mes notes de la séance précédente et ajouter des points, s’il y a lieu ; préparer tout ce que je peux avoir besoin pendant un coaching : papier, crayons, tableau, objets que je pense utiliser.

Ensuite, je dispose de façon pratique et confortable l’espace de travail (peu importe que ce soit en présentiel ou en virtuel). Je prends un 5 ou 10 min, selon le temps que j’ai devant moi, pour faire bouger mon corps pour me rendre plus souple, me sentir plus flexible ; et élever mon état d’esprit par la méditation. Ainsi, cette pratique me permet de me déposer et de me connecter avec ma cliente.

Se connecter intuitivement avec le tarot

Par la suite, je pige une carte de tarot pour me guider dans mon coaching. Je pose une question selon mon ressenti, et qui varie d’une séance à l’autre :

  • Qu’ai-je besoin pour ce coaching ?
  • Quel est le message à transmettre pour ma cliente ?
  • Que devrais-je utiliser spécifiquement comme technique pour propulser ma cliente vers son objectif ?
  • Quel est l’état de ma cliente ?
  • Etc.

Ainsi, en tenant compte du contexte, de la personnalité de ma cliente, et du type de question, j’interprète la carte en utilisant mon intuition.  Naturellement, tous les éléments du tarot y sont également considérés : les clés d’interprétation, le chiffre, les symboles qui y paraissent, les personnages de cour ou non, le lieu, l’atmosphère, l’arcane majeur ou mineur, etc.

Par ailleurs, si je perçois qu’il serait utile de piger une deuxième carte, je le fais. J’écris ce qui me vient à l’esprit et je fais des liens avec ma cliente : son objectif, ses blocages, sa situation afin de bien saisir le message. Tout ça se fait rapidement, car je ne veux pas que le mental intervienne. J’aurai tout le temps d’y revenir après la séance si je le désire. 

Un exemple de coaching avec une carte de tarot

Pour mieux comprendre, voici un exemple réel d’un coaching avec une carte de tarot(note : pour une question d’éthique et de confidentialité, je ne peux exposer le contexte. Cependant, les éléments que je fais ressortir sont en corrélation avec la situation vécue et l’objectif à atteindre de ma cliente).

Question : Qu’ai-je besoin pour me guider dans ce coaching ?

Carte pigée : le Huit de pentacle

8 de Pentacle

La carte est lumineuse, elle représente un travailleur concentré et minutieux, qui s’améliore au fur et à mesure qu’il progresse dans la confection de ses pentacles. 

Alors, dès l’apparition de cette carte, la persévérance, et l’équilibre me sont venus à l’esprit, et ça correspondait tout à fait avec ma cliente. De plus, il y avait une question d’estime de soi (les pentacles) et le travail accompli (chiffre 8), le 8 étant un travail bien entamé, mais non achevé, de là le mot persévérance.

L’énergie du Huit de Pentacle

Donc, je me suis dit que ces critères sont importants et que c’est positif dans l’ensemble. Je savais que la persévérance était une grande qualité de ma cliente. Cependant, le mot équilibre m’indiquait que son cheminement actuel était fragile et qu’elle pouvait basculer à tout moment. À mon avis, il était important que je mette l’emphase sur les acquis, là où elle en était rendue dans son processus, et renforcée l’estime de soi.

Pendant la rencontre, ma cliente a répondu à une de mes questions par cette phrase : « Je veux juste retrouver celle que j’étais avant, la femme joyeuse, confiante, et agréable. » Et moi de la recadrer ainsi : « Et si tu devenais plutôt la 2.0. Celle d’avant, mais en version améliorée, avec les acquis obtenus par ton épreuve. »  Ici, j’ai mis l’accent sur l’estime de soi, et les nouveaux apprentissages… le Huit de Pentacle. 

L’influence intuitive du tarot

À ce moment précis, je ne pensais nullement à la carte. Toutefois, le fait de l’avoir pigée m’a incitée à être encore plus hyperprésente dans mon coaching, d’être mieux outillée tout en me donnant des indices sur lesquels il est important de m’attarder. C’est comme de poser une intention avant de commencer sa journée : ça influence inconsciemment et de manière positive tes actions.

Et oui, vous auriez raison de dire : mais n’est-ce pas là le travail d’un coach ? Recadrer, et s’assurer de mettre l’accent sur le positif ? Tout à fait ! Mais j’aurais pu lui demander : « Et en quoi être celle d’avant apportera une différence dans ta situation actuelle ? » La question est très pertinente, mais je l’aurais entraînée vers autre chose qui, j’en suis certaine, aurait été aussi correct. Cependant, j’ai demandé à être guidée afin de m’attarder sur des éléments importants pour répondre aux besoins réels de ma cliente. La carte de tarot a influencé mon inconscient et renforcé cette vigilance.

À la fin du coaching, je lui ai demandé ce qui a été significatif, ce avec quoi elle repartait, et voici sa réponse. « La nouvelle femme 2.0, avec les apprentissages que j’ai acquis de cette situation. » 😊

Le tarot comme outil d’ancrage puissant

Par ailleurs, il suffit d’une seule question, un recadrage, un mot pour faire toute la différence dans un coaching. Alors, piger une carte de tarot pour me guider est un ancrage vraiment puissant.

Cependant, il est important de noter que le tarot est un outil de plus parmi toute la panoplie d’outils que j’utilise dans mes séances de coaching. Par conséquent, l’influence de la carte de tarot s’intègre à l’ensemble de mes techniques et des éléments qui ressortent durant la séance. Rappelez-vous de la métaphore de l’arbre cachant la forêt. La carte de tarot à elle seule ne pourrait me donner tout le portrait de la situation de la cliente. Elle s’ajoute à tous les éléments qu’elle pourrait me fournir pendant la séance, sinon, je ne pourrais l’aider, et ça ne serait nullement productif.  

Pour ma part, j’ai adopté le tarot qui s’avère une ressource vraiment fabuleuse dans bien des circonstances, et dans mon travail. Et je l’ai ajouté dans ma boîte à outils de vie.

En terminant, d’entrée de jeu de cet article, je vous ai dit que je croyais que ma tâche sur cette planète est de mettre de la lumière là où l’individu perçoit l’ombre. Et bien, mes deux cartes de naissance de tarot sont l’Ermite et la Lune. Ces deux cartes représentent le guide et son fanal qui éclaire le chemin, et l’astre qui éclaire le monde de la nuit. Quel incroyable « hasard » n’est-ce pas !

cup-of-coffee-1280537_1920

Perte d’emploi = Opportunités ? Oui, mais…*

…dans l’intervalle, que se passe-t-il avant et après le changement ? 

Depuis le début de la pandémie, certains ont perdu des proches, d’autres ont dû se séparer de leur entreprise et d’employés considérés, et pour d’autres ce fut la perte d’un emploi. Il y a eu beaucoup d’écrits concernant ce dernier sujet : vous invitant à passer du traumatisme à la résilience, de saisir les opportunités qui se présentent, de repartir à zéro, de se transformer, de « se réinventer » en tant qu’entrepreneur, ou tout simplement de se lancer dans une folle aventure, celle dont on rêve depuis toujours. Et pourquoi ne profiteriez-vous pas de la situation ?  

Cependant, perdre son emploi est un événement traumatisant, peu importe le contexte. Diverses problématiques d’ordre biologique, social et/ou psychologique peuvent se manifester. Il est donc essentiel, tout d’abord, de prendre soin de soi dans ces circonstances.

La perte d’un emploi s’apparente à la mort d’un être cher. C’est d’abord le choc, suivi du déni ou le refus de la situation, un amalgame d’émotions tout au long du processus, l’exécution des tâches (s’organiser et faire de la recherche), la quête d’un sens, et finalement le lâcher-prise. Toutes ces étapes se chevauchent, et les émotions sont intenses, parfois douloureuses et si souvent refoulées pour répondre aux besoins les plus pressants, qu’on ne remarque pas immédiatement les effets sur notre mécanique et notre santé mentale.

Lorsque j’accompagne une personne en séance de coaching et qu’elle me raconte un événement vécu, il est fréquent que se manifeste une douleur dans son corps. Plus l’émotion exprimée est forte, plus la sensation est présente ; il y a un lien entre son malaise et son histoire. Cette prise de conscience aide le client à s’en libérer et à travailler sur un objectif de changement positif dans sa vie, comme un nouvel emploi.

Si je vous pose la question : que ressentez-vous au plus profond de vous ?  Soyez attentif à ce qui se présente, et aux émotions qui surgissent : de la peine, de la colère, de la peur ? Et si c’est la peur, est-ce celle qui s’associe à la perte de votre existence d’avant ou celle de vous lancer dans l’inconnu pour satisfaire un rêve ? Se poser la question peut influer sur vos décisions. Alors, faites en sorte que celles-ci soient en cohérence avec vous, vos valeurs, vos croyances et votre entourage immédiat, et reprenez le pouvoir sur votre vie.

Il est crucial de prendre un temps d’arrêt pour se déposer, mettre en lumière ce qui est essentiel à vos yeux pour ensuite passer à l’action. Alors peu importe ce que vous déciderez, acceptez la perte, et assurément vous serez prêt au changement. C’est une étape déterminante pour faire place aux opportunités qui se présenteront à vous.

Je vous souhaite bien des opportunités, et une pleine guérison de la tête, du corps et du cœur. 

Conseil à retenir : consulter si vous avez besoin d’aide. Une démarche thérapeutique peut s’avérer un incontournable pour retrouver sa santé, et peut être très supportant pour vous comme pour vos proches.

*article publié dans le magazine Les Bâtisseurs de la Montérégie (p.16), automne 2020.